#JIOI2015 – Retour sur le geste qui a indigné les Malgaches

Énième scandale à la neuvième édition des Jeux des îles de l’Océan indien (JIOI) qui se tient actuellement à La Réunion.  Médaillée d’or en 3000m stepple, Marthe Ralisinirina voulait porter le drapeau malgache sur le podium lorsqu’elle reçoit sa médaille d’or mais les choses ont tourné au vinaigre. L’une des membres du comité d’organisation, en l’occurrence Catherine Paoli, trésorière adjointe et membre du service protocole des Jeux lui a arraché le drapeau des mains. Un geste qui a enflammé la toile malgache.



Mardi 04 aout 2015, le plus grand moment de la vie d’une athlète tourne au vinaigre. Au moment de la remise de sa médaille d’or, l’athlète malgache Marthe Ralisinirina a fait les frais d’une décision prise par le Conseil international des Jeux (CIJ). Victorieuse du 3000 steeple, elle voulait que le drapeau malgache soit présent en ce moment là mais hélas les officiels le lui ont retiré. Le drapeau n’a pas flotté, « Ry Tanindrazanay malala » n’a pas retenti au stade. Le public n’a rien compris. Ils ont hué, sifflé Catherine Paoli, celle qui a arraché le drapeau malgache des mains de cette athlète. Et c’est là que le scandale a commencé.

POURQUOI CATHERINE PAOLI A RETIRÉ LE DRAPEAU MALGACHE DES MAINS DE MARTHE RALISINIRINA ?

A quelques secondes de la remise de medaille, Catherine Paoli criait, « Non,non, non, non, pas de drapeau » Elle s’est précipitée vers l’officiel qui devait remettre les medailles. Marthe Ralisinirina, le drapeau malgache sur l’épaule, est dans l’incompréhension totale. L’athlète pensait que les Jeux des îles reprennent l’esprit olympien, que la cérémonie de remise des médailles suit la tradition olympique comme le stipule la Charte des Jeux. Elle s’est pliée et a remis les couleurs aux officiels.

En effet, la responsable du protocole des Jeux n’a fait qu’appliquer la décision prise par le CIJ le même jour : « pas d’hymne, pas de drapeau lors de la remise des médailles« .  Cette décision a été prise après le retrait des Comores suivant l’incident impliquant Mayotte. Lors de la cérémonie d’ouverture, le samedi 1er août, Mayotte avait défilé sous le drapeau français.

MAIS QU’EST CE QUI A INDIGNÉ LES MALGACHES ?

Le geste de Catherine Paoli a enflammé les réseaux sociaux. Le ton monte, la pression aussi. Une pression à l’adresse du gouvernement malgache et une demande d’excuse publique de la part de cette dame et le COJI. Certains vont même aller jusqu’à réclamer le retrait de Madagascar.

« Elle peut appliquer les règles du jeu. La manière dont elle a agi nous a indigné. La vidéo montre bien qu’elle a malmené notre drapeau. Nous ne demandons qu’une excuse publique de la part de cette responsable« , postait un internaute sur son compte Facebook.

Madagascar doit-il se retirer des Jeux ? Une pétition circulant sur les réseaux sociaux réclame, en plus des excuses, « le retrait immédiat de la délégation malgache des Jeux des îles ». Mais d’autres préfèrent que les athlètes malgaches restent dans la compétition. « Au-delà des excuses officielles et publiques, nous demandons que le représentant malgache au sein du Comité international des Jeux réclame la levée de la décision d’interdire les hymnes et les drapeaux nationaux lors de la remise des médailles.  »

QUELLE EST LA POSITION DE MADAGASCAR AU SEIN DU CIJ ?

Madagascar est représenté par Siteny Randrianasolonaiko, président du Comité olympique Madagascar (COM), au sein de cette instance. Interrogé par la Télévision nationale malgache, celui-ci affirme être contre la décision du CIJ. « Je n’ai jamais vu des Jeux où il n’y a ni drapeau ni hymne. En tant que vice-président du CIJ, je ne suis pas d’accord avec cette décision. Beaucoup de décisions du CIJ ne respectent pas la Charte des Jeux », a-t-il déclaré.

Le représentant de Madagascar au sein du CIJ n’est pourtant pas le seul à avoir protesté contre certaines décisions du CIJ. Après le retrait des Comores des Jeux, Maurice et Seychelles ont tapé du poing sur la table. Les membres du CIJ de ces deux pays ont  menacé à leur tour de quitter les Jeux « si la charte n’est pas respectée« .

Si ce qu’a déclaré Siteny Randrianasoloniaiko reflète réellement la position malgache, quatre îles sur les cinq actuellement représentées au sein du CIJ devaient donc avoir milité pour le respect de la Charte des Jeux qui interdisait encore à Mayotte de défiler sous la bannière française.

QUI A POUSSE MAYOTTE A DÉFILER SOUS LE DRAPEAU FRANÇAIS ?

Dans une tribune publiée par le site linfo.re, le Club Réunion expliquait que :

La préfecture de La Réunion a donné l’ordre de faire défiler, Mayotte, avec le drapeau français lors de la cérémonie d’ouverture. Ce qui est logique au regard du statut de Mayotte qui a évolué. En effet, l’île de Mayotte est devenue département français au même titre que La Réunion, depuis l’organisation des derniers jeux aux Seychelles. Il était donc normal pour l’Etat français de faire défiler ses deux départements sous l’étendard national ».

En 2007, Les Comoriens voulaient boycotter les Jeux si les Mahorais y participaient. Le terrain d’entente est trouvé. A la fin, Comoriens et Mahorais ont laissé une des plus belle image de ces jeux. Qui ne se souvient pas de ce match à Antananarivo, le vendredi 10 aout à Antananarivo, les deux « frères » se sont affrontés dans un match de basketball. Et depuis, Mayotte participait activement aux Jeux.

La résolution lors de la réunion du CIJ des 21-22-Avril 2006 a modifié l’article 10 de la Charte des Jeux en :

La demande d’adhésion de Mayotte en tant que membre du CIJ est acceptée à l’unanimité, par
résolution spéciale,
Cette adhésion de Mayotte est soumise au respect des conditions suivantes :
– Mayotte participe aux réunions de toutes les instances du CIJ sans droit de vote et avec voix consultative
– En toute occasion et cérémonie nécessitant l’utilisation d’un drapeau, elle utilisera celui des Jeux et n’arborera aucun symbole de l’Etat Français (hymne et drapeau)
Ce mode d’adhésion au CIJ, par résolution spéciale, ne saurait constituer un précédent pour toute autre demande.

Mais en 2015, l’Etat français en décide autrement, et malgré la position qu’auraient eu les quatre îles membres :

« Entre respecter la charte qui ne prend pas en compte l’évolution de Mayotte et respecter les directives de l’Etat français, alors que les jeux se passent sur le territoire national français, les membres du CIJ ont statué sur une décision neutre pour satisfaire l’ensemble des pays : les cérémonies protocolaires de remise de médailles devront se faire avec la seule montée du drapeau des jeux et le seul hymne des jeux ». 

 

Et c’est ainsi que Catherine Paoli, s’appuyant sur un sms envoyé par le CIJ aux membres de l’équipe organisatrice, a effectué le geste malheureux qui a soulevé l’indignation, la colère mais aussi l’incompréhension des Malgaches, mais aussi des autres peuples des îles de l’océan Indien.

COMMENT A RÉAGI LE GOUVERNEMENT MALGACHE ?

Après le ministre de la Jeunesse et des sports, Jean Anicet Andriamosarisoa, qui a exigé des excuses publiques de la part du COJI, le ministère des Affaires étrangères, au nom du gouvernement malgache a aussi interpellé les autorités françaises.

Le ministère exprime publiquement son indignation face à l’agissement d’une responsable du Comité d’organisation des Jeux des îles lors de la remise de médaille le 04 août 2015 au stade Saint Paul de La Réunion. Le ministère, tout comme le peuple malgache en général et les athlètes participant aux Jeux en particulier, se sent profondément humilié et offensé par le geste outrageux de la personne en question osant ouvertement bafouer la dignité, l’honneur ainsi que la souveraineté de l’Etat malagasy.

Le ministère affirme alors avoir « demandé par voie diplomatique au gouvernement français de réagir officiellement à cet incident et de lui communiquer les mesures prises à l’encontre de l’auteur de cet acte aussi bien incriminable que répréhensible ».

 

Publicités

3 réflexions sur “#JIOI2015 – Retour sur le geste qui a indigné les Malgaches

  1. Nous ne voulons plus voir la tête de cette personne, démission de cij et surtout de cette personne, interdiction de sejour a madagascar pour de raison de sécurité

    J'aime

  2. Pingback: La présidence malgache annonce le retrait de Madagascar des Jeux des îles de La Réunion | Les Decrypteurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s